Fabula, la recherche en littérature (actu)

Y. Allioui, Un grain sur le toit - Enigmes et sagesses berbères de Kabylie

Parution livre

Parution : avril 2012.

Information publiée le lundi 16 avril 2012 par Nicolas Geneix



_blank

Youcef Allioui, Un grain sur le toit - Enigmes et sagesses berbères de Kabylie

Edition bilingue berbère-français.

Paris : L'Harmattan, coll. "Présence berbère", 2012.

430 p.

EAN 9782296960671

33,25 EUR

Présentation de l'éditeur :

Les anciens Kabyles disaient : "L'énigme est semblable à un papillon qui se pose sur une fleur au printemps". Pour expliquer les stratagèmes linguistiques et allégoriques utilisés dans l'énigme, il faut découvrir les nombreuses règles sur lesquelles s'appuient ces artifices linguistiques, notamment celles qui lient le son au sens dans la langue (berbère). A travers une classification scientifique, l'auteur nous fait entrer dans un imaginaire ludique et fécond.

Pour expliquer les stratagèmes linguistiques et allégoriques utilisés dans l’énigme, il faut découvrir les nombreuses règles sur lesquelles s’appuient ces artifices linguistiques – parfois  savants et empreints de philosophie – et notamment les règles qui lient le son au sens dans la langue (berbère) et les principes généraux qui déterminent l’organisation et la fonction de ces règles ingénieuses qui viennent de la nuit des temps. Le lecteur averti sera comblé de bonheur et de surprise par ces créations qui repoussent les limites de l’inventivité et de l’ingéniosité. Il entrera dans un imaginaire ludique et fécond qui mêle maturité scientifique et éternel esprit de créativité.

En parcourant les différents genres littéraires kabyles, on apprend des choses qui ne manquent pas d’étonner : l’on découvre que les anciens Kabyles ont une conscience scientifique insoupçonnée et insoupçonnable. A travers ses recherches, l’auteur a notamment recueilli une classification précise et étendue, scientifique des énigmes, des contes et des mythes qu’on est loin de soupçonner chez un peuple premier et autochtone.

L’auteur assigne un rôle ambitieux, universel et omniscient à la littérature orale kabyle. Que les enseignants de la langue amazighe fassent découvrir ce genre littéraire majeur à leurs disciples. L’énigme sera le ludique, l’activité libre par excellence à travers laquelle les élèves (arabophones compris !) apprendront et maîtriseront la langue et la culture de leurs ancêtres, les Imazighen. Ce sont des trésors millénaires, qui viennent de la nuit des temps, qui peuvent mettre les enfants en confiance pour repousser les affres de l’aliénation linguistique imposée par un modèle culturel dominant intolérant, suranné et réifiant. Comme dit un dicton kabyle : « Qui a une langue se sent en sécurité » (Wi’sâan iles, yetwennes).

Youcef Allioui est psychologue et sociolinguiste. Il nous livre, dans ce douzième ouvrage également consacré à la littérature orale berbère de Kabylie, d’autres sagesses et d’autres énigmes qu’il avait recueillies depuis près de 40 ans, auprès des anciens Kabyles, de sa famille élargie et notamment de ses parents.

Présentation approfondie par l'auteur lui-même sur son blog : http://youcefallioui.com/2012/04/01/le-kabyle-une-langue-magnifique/#more-1948

 

 


Url de référence :
http://www.editions-harmattan.fr



Derniers ouvrages parus :

G. Courteline, Le train de 8h47

J. A. Carballés et A. D. Wells (dir.), Traces, Empreintes, Monuments, quels lieux pour quelles mémoires? - De 1989 à nos jours

M. G. Besse et N. Setti (dir.), Clarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps

V. Platini, Lire s'évader résister. Essai sur la culture de masse sous le Troisième Reich

V. Platini, Krimi. Une anthologie du roman policier sous le Troisième Reich

G. Dotoli, M. Marchetti, C. Rizzo, C. Boccuzzi, L'espace du dictionnaire. Expressions, impressions

L. Villevieille, Heidegger et l'indétermination d'Être et Temps

M. Linton, Choosing Terror. Virtue, Friendship and Authenticity in the French Revolution

L. Tolstoï, J. Dewey, Leur morale et la nôtre

J. Dewey, Reconstruction en philosophie

M. Fusillo L’Objet-fétiche. Littérature, cinéma, visualité

Gilles Ménage, Dissertation sur les sonnets pour la belle matineuse (G. Peureux, éd.)

C.-N. Ledoux, L'Architecture considérée sous le rapport de l'art, des mœurs et de la législation

C. Talon-Hugon, L'Art victime de l'esthétique

S. Allemand, S. de Paillette, É. Heurgon (dir.), Renouveau des Jardins : clés pour un monde durable ?

R. Rolland, S. Zweig, Correspondance 1910-1919

C. Dubeau, La lettre et la mère: roman familial et écriture de la passion chez Suzanne Necker et Germaine de Staël

S. Bouissou, Jean-Philippe Rameau

R. Markovits, Civiliser l'Europe. Politiques du théâtre français au XVIIIe siècle

V. Woolf, Essais, romans

C. Malaparte, Italie barbare

D. McCullough, Le voyage à Paris. Les Américains à l'école de la France, 1830-1900

Ph. Granarolo, Nietzsche : cinq scénarios pour le futur

L. Albertazzi, Qu'est-ce que l'œuvre aujourd'hui ? Du théâtre à l’architecture

P. Sardin, Beckett, l'ouverture de Godot

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter