Fabula, la recherche en littérature (agenda)

Rousseau et le spectacle

Evénement

Information publiée le lundi 27 février 2012 par Marc Escola (source : Christophe Martin)

Du 15 mars 2012 au 17 mars 2012, Université Paris Ouest Nanterre, Université Paris Diderot, Université Paris Sorbonne



Rousseau et le Spectacle

Colloque international, 15-17 mars 2012
Universités Paris Ouest Nanterre La Défense, Paris7-Diderot et Paris-Sorbonne


Organisé par Jacques Berchtold (Université Paris-Sorbonne), Christophe Martin (UPO Nanterre La Défense) et Yannick Séité (Université Paris 7-Diderot)

Avec le soutien de la Région Île-de-France, du CSLF, EA 1586, du CELLF 17-18, UMR 8599, du Conseil Scientifique de l’Université Paris-Sorbonne, du CERILAC, EA 4410, et de l’Institut des Humanités de l’université Paris7- Diderot)



Le spectacle apparaît comme une notion centrale dans la pensée, les pratiques et la biographie de Rousseau. Sa réflexion critique sur les spectacles procède, en effet, d’une problématique à la fois intellectuelle et existentielle impliquant le « système » de l’oeuvre en sa totalité. Car le spectacle, chez Rousseau, n’est pas seulement l’emblème de la dénaturation : s’il est bien à l’origine du mal dans la société (le riche impose théâtralement au pauvre un faux contrat social), il est aussi une expérience essentielle chez Jean-Jacques.

D’une part il expose à ses contemporains le haut prix du « spectacle de la Nature » consolateur de tous les maux et preuve persistante de la Providence. D’autre part il se révèle toujours obsédé d’images et de chimères et il voit dans la fête antique le spectacle (humain et sociétal) pur par excellence : celui où rien n’est représenté et où le spectateur est à lui-même (et à ses congénères en empathie) son propre spectacle. Doit-on encore rappeler l’admiration que Rousseau porte envers ceux qui savent « argumenter aux yeux » ? S’il assure préférer le signe à la lettre, le signe en question est bien souvent un geste : lèvres du favori scellées par le cachet, têtes cinglées des pavots, etc.

Deux ans après les 250 ans de la Lettre à d’Alembert sur les spectacles, et cette fois dans la perspective de l’année rousseauiste 2012, la notion polysémique et ouverte de « spectacle » offre de riches perspectives pour proposer une étude de Rousseau selon la cohérence d’un éclairage nouveau. Il s’agira de faire miroiter les multiples facettes de son génie en conciliant notamment, autour de cette notion centrale, le penseur et le créateur de formes.

Rousseau spectaculaire : la question se prête à des entrées multiples, entre histoires des idées et des genres, esthétique et politique, ethos et pathos. Le colloque souhaite être l’occasion de mesurer par exemple, entre scène et politique, l’importance cruciale du concept (lui même richement polysémique) de « représentation » dans l’oeuvre de Rousseau — et de relire l’oeuvre à cette lumière; occasion encore d’évaluer tout ce qui unit et sépare sa dénonciation de la catharsis de son acceptation, dans le cadre de la lecture romanesque, du phénomène de l’identification… et même d’un amour du théâtre dont les dénégations véhémentes de Rousseau suggèrent assez l’intensité. Occasion donc d’explorer finalement de près ce qu’il en est de Rousseau auteur — texte et partitions — pour la scène, de réévaluer son apport à l’intermède, au mélodrame (genre dont on lui crédite l’invention), au théâtre de société…

 

Jeudi 15 mars

UPO Nanterre La Défense
salle des conférences, rez-de-chaussée du bâtiment B



9h Accueil des participants et allocution d’ouverture par un représentant de la région IDF
9h30 Introduction du colloque par J. Berchtold (Paris Sorbonne), C. Martin (Paris Ouest Nanterre),  Y. Séité (Paris Diderot)

Matinée : Le contempteur des spectacles

9h45 Vanessa DE SENARCLENS (Humboldt-Universität, Berlin), « L’exception grecque: le statut de la tragédie antique dans la Lettre à d'Alembert sur les Spectacles »
10h15 Pierre FRANTZ (Paris-Sorbonne), « Rousseau et l’acteur »

Discussion et pause

11h15 Jean-Christophe SAMPIERI (Paris 3-Sorbonne nouvelle), « Pourfendre le spectacle ? Les lettres parisiennes de La Nouvelle Héloïse »
11h45 Alexandre POLLIEN (Univ. Lausanne), « Se voir vivre. Le spectacle de la fête chez Rousseau »
12h15 Catherine RAMOND (Bordeaux 3), « Rousseau spectateur (témoignages et fictions) »


Après-midi : Scénographies du moi

14h30 Stéphane LOJKINE (Univ. Aix-Marseille), « Tableaux disposés, scènes entendues : la gestion du spectacle dans la fiction et dans la paranoia rousseauistes »
15h Masano YAMASHITA (Univ. of Colorado), « Les masques de l’Ours: statut du visible et rhétorique de la sincérité »

Discussion et pause


16h Chakè MATOSSIAN (Académie Royale des Beaux-Arts, École supérieure des Arts, Bruxelles), « Jean-Jacques en habit arménien : exhibition de l'homme dans toute sa vérité »
16h30 Alain GROSRICHARD (Univ. de Genève), « Rousseau et Mahomet »

Discussion

19h15 Lectures de Rousseau, sous la direction de Sylvia Bergé (de la Comédie Française)
Théâtre Koltès, Bâtiment L, 1er étage (entrée libre)

 

****************
Vendredi 16 mars

Université Paris Diderot
salle Pierre Albouy, UFR ‘LAC’, Grands Moulins, 6e étage


Matinée

Rousseau dramaturge

9h30 Laurence VIGLIENO (Univ. Nice), « Les structures dramatiques obsédantes dans le théâtre de  jeunesse de Rousseau. Essai de lecture psycho critique »
10h René DEMORIS (Paris3-Sorbonne nouvelle), « Le Narcisse : moment de rupture dans l’oeuvre de Rousseau »
10h30 Jacqueline WAEBER (Duke University), « Sur Le Devin du village »

Discussion et pause

11h30 Marie-Emmanuelle PLAGNOL DIEVAL (Univ. Paris Est Créteil), « Le théâtre de Rousseau et les théâtres non officiels : influences, variations et représentations »
12h Pauline BEAUCE (Univ. Nantes), « L'influence des innovations lyriques de J.-J. Rousseau sur la parodie dramatique d'opéra »

Après-midi

14h Elisabeth LAVEZZI (Rennes 2), « Pygmalion et Guasco, la statue »
14h30 Erik LEBORGNE (Paris 3-Sorbonne nouvelle), « L'autre scène de Pygmalion : l'espace du fantasme »

Discussion et pause

Mises en scène contemporaines

15h30 Frédéric MARTY (Toulouse2), « D’une commémoration à l'autre : Rousseau sur les planches de 1978 à 2011. Monologue et dialogisme »
16h  Anne DENEYS-TUNNEY (NYU), « Théâtre et politique chez Rousseau : monter "Narcisse Project", en 2005, au Theater for the New City, à New York »

Discussion
• • •

18h30 Représentation du Devin de village en version de concert par l'Opéra-Studio de Genève dirigé par Jean-Marie Curti.
Amphi 9 E, « Halle aux Farines » (niveau 1)

 
*****************
Samedi 17 mars
Université Paris Sorbonne
Maison de la Recherche (rue Serpente), rez-de-chaussée, salle D040


Matinée

Spectacle, paysage, poésie (La Nouvelle Héloïse)


9h30 Michel DELON (Paris-Sorbonne), « Le paysage comme spectacle »
10h Jean-Philippe GROSPERRIN (Toulouse 2), « ‘Un spectacle si peu prévu’ : scènes d'opéra et poésie romanesque dans La Nouvelle Héloïse »
10h30 Jean-Paul SERMAIN (Paris 3-Sorbonne nouvelle), « Le spectacle de la poésie, de la lettre, du recueil dans La Nouvelle Héloïse »

Discussion et pause

Sens visuel et pulsion scopique

11h30 Sylviane LEONI (Univ. Bourgogne), « Voir et connaître ou le spectacle de la vérité ».
12h     Marie-Hélène COTONI (Univ. Nice), « Scènes fictives dans la Lettre à Mgr de Beaumont »

Après-midi

14h Laurence MALL (Univ. of Illinois), « Le regard libre chez Rousseau »
14h30 Jean-François PERRIN (Grenoble 3), « ‘Toutes mes idées sont en images’ : Rousseau et les arts mnémoniques »

Discussion et pause

15h30 Amélie TISSOIRES (Grenoble 3), « Le spectacle au coeur de l’écriture : l’exemple de l’« Illumination » de Vincennes »
16h Jean-Damien MAZARE (Univ. Aix-Marseille), « Les Confessions à la lumière de la Chambre obscure »

 


Responsable : Jacques Berchtold, Christophe Martin, Yannick Séité

Url de référence :
http://www.cslf.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=385:rousseau-et-le-spectacle&catid=22:colloques-journees-detudes&Itemid=31

Adresse : CSLFUniversité Paris Ouest Nanterre La Défense200 avenue de la République92001 Nanterre Cedex 01Bâtiment L, Bureau R03



Dernières annonces d'événements :

Être avec l'animal

Les spectacles populaires (1870-1945) [colloque de Cerisy]

W.G. Sebald: littérature et éthique documentaire (colloque de Cerisy)

L’écrit aux mains du pouvoir. Fabrication, diffusion et conservation de l’écrit politique, XVe-XXIe siècles

L'imaginaire du sacré

Fabrique européenne des traducteurs : lecture publique française // italienne le 2 juin à la Maison de la Poésie (Paris)

Littérature et totalitarisme. Vers une conceptualisation du phénomène

Entre liberté et contrainte: la traduction et la question du choix

Traduire, transposer, transmettre 2. Les études classiques à l’ère numérique

Lire & publier en temps de guerre

Séminaire "Science et littérature", séance 22 avril 2014, Biosémiotique : vivre, signifier, lire

"Chercheurs en chantier" : Doctoral Day on Vladimir Nabokov

Jean de Meun et la culture médiévale : littérature, art, science & société aux derniers siècles du Moyen Âge

Le latin chez les philosophes du XVIIème siècle (Conférence de J.-R. Armogathe)

Séminaire Philoséries “Lost in Philosophy” (printemps 2014)

« La fabrique du grand homme ». La carrière posthume d'Agrippa d'Aubigné

Space, Time and Language in Plutarch's Visions of Greek Culture

Les processus de création au théâtre

Le style de la science

La Première Guerre mondiale et la langue. Approches croisées  

"Vita nova - la vie comme texte"

Jean Giono : le discours du roman & ses figures

L'histoire du concept d'imagination en France (1945-2014)

Les migrations littéraires (Séminaire)

Conférence de Roberto Calasso "La superstition de la société" dans le cadre des "Conférences René Girard"

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter