Fabula, la recherche en littérature (appels)

Éclater de rire : Une conférence du rire (London Postgraduate French Conference 2013)

Appel à contribution

Information publiée le mardi 18 juin 2013 par Perrine Coudurier (source : London Postgraduate French Conference)

Date limite : 2 septembre 2013

Appel à contributions: LONDON POSTGRADUATE FRENCH CONFERENCE 2013

Council Room, King’s College London, Thursday 7th November 2013

 

Éclater de rire : Une conférence du rire

Le gloussement, le gros rire, le ricanement, le rire indécent, la convulsion, l’hystérie: les formes multiples du rire se confondent avec d’autres réponses affectives. À ses limites incertaines apparaissent la colère, la peur, la tristesse, l’étonnement. Insaisissable, viscéral, et affectif, le rire sert de médiateur ou d’agent provocateur lors de nos confrontations avec la politique, la sexualité, le social, le bienséant, le tabou. Cette conférence a pour but de s’interroger sur l’importance du rire : le rire est-il ancré dans le spécifique? Sinon, s'il est amorphe, comment s'incarne-t-il? En traçant sa présence à travers les études françaises, nous considérerons en quoi consiste la valeur herméneutique du rire. Nous invitons en particulier des propositions qui considèrent le refus joyeux du geste, le rire et son potentiel de résistance; la signification de son atavisme et les enjeux du rire comme transgression ou éclatement des tabous.

Bien que le rire soit radicalement troublant, il est aussi en soi rassurant: il met à l’honneur une humanité commune, une familiarité traduisible, désarmante. Il peut être considéré comme une relation constitutive : soit il nous rassemble, soit il nous fait nous déchirer selon que nous soyons le sujet ou l'objet de la plaisanterie. Quelles sont les dimensions éthiques et sociales de cette dérision perçue comme division? Le rire est-il latéral, ou existe-t-il toujours une hiérarchie intrinsèque? Notre conférence souhaite développer une réflexion assez large sur les relations liées au rire, en particulier celles qu’il provoque, implose, transforme ou dégrade, et nous encourageons des exemples tirés de la littérature, de la poésie, des études cinématographiques et culturelles, des arts de la scène, de l’histoire qui s'interrogent sur la façon dont le rire contribue à illuminer des caractéristiques indicibles de notre humanité.

Quelques axes de réflexion préalables comprennent :

·      Le rire et sa forme

·      Rire comme sorte de résistance / comme système ou mécanisme de défense

·      Rire comme devise politique, existentielle ou relationnelle

·      Coup de force du rire / le rire et la souveraineté/ ‘rira bien qui rira le dernier’

·      Rire et rébellion ou révolte / le rire et la solitude

·      Rire et séparation / communauté

·      Rire et sexualité : son potentiel queer ou érotique, son genre

·      Rire / éc-rire : le langage du rire, comment il s’inscrit dans le texte / ses

·      Signifiants / les silences ou blancs textuels

·      Le rire et ses limites / transgressions

·      L’interprétation du rire : le rôle du public dans la plaisanterie, son influence ou empêchement

·      Le rire et la théorie

·      La fabrication et présentation du rire

·      Le rire au-delà du contexte / le rire pur / le risus purus

Nous invitons des propositions dans les domaines suivants:

Littératures françaises et francophones, littérature comparée, théorie littéraire, études culturelles, études de genre, de femme, et de sexualité, l’histoire, linguistique, traduction, histoire de l’art, études du théâtre et des représentations, cinématographie, photographie.

On fait appel aux réflexions qui mêlent une analyse profonde avec un point de vue créatif.

Propositions de communication (en français ou en anglais) devront être d’environ 200 mots et envoyées à laughterconference@gmail.com avant le 2 septembre 2013. Les communications dureront un maximum de vingt minutes.

Quelques contributions seront sélectionnées lors de la conférence en vue de publication.

 

Call for papers: LONDON POSTGRADUATE FRENCH CONFERENCE 2013

Council Room, King’s College London, Thursday 7th November 2013

 

Splitting Sides: A Conference on Laughter

The giggle, the guffaw, the snigger, the jeer, the chuckle, convulsions, hysteria: laughter’s many forms mediate and merge with other emotional responses, its uncertain borders inflected by anger, fear, sadness, surprise. Elusive, visceral, and affective, laughter is also a conduit for negotiating the political, the sexual, the social, the decorous, the taboo.  In this conference, we explore why laughter matters: what are the contours of its specificity, and how can we give shape to this amorphous subject? By tracing its presence in and across different areas of French Studies, we are interested in the unique value of laughter as a hermeneutic. We invite papers that respond to the indecent gesture that laughter offers to formalisation, particularly interested in the terms of its resistance; the productivity of its atavism; and the claims of its transgression.

While laughter can be radically disruptive, it is also inherently comforting: it nods to a common humanity, a translatable and disarming familiarity.  We might think of laughter as constitutively relational, bonding us together and/or rifting us apart depending on whether we are laughing with or laughing at.  What are the ethical and social dimensions of this derision as division? Is laughter lateral, or is there always a hierarchy at work? We invite you to reflect upon the relations that laughter instigates, implodes, transforms or degenerates, and we encourage examples from literature, poetry, film, art and performance that consider how laughter helps illuminate certain features of our humanity.

Possible, but not exclusive, lines of inquiry may involve:

  • Laughter and form
  • Laughter as a mode of resistance / strategy of defence
  • Laughter as political, existential or relational currency
  • The power dynamics of laughter / laughter and sovereignty / the last laugh
  • Laughter as mental rebellion / laughter and solitude
  • Laughter as estrangement / community
  • Laughter and sexuality: its erotic potential, its gender, its queer structures
  • Rire / éc-rire: the language of laughter, how can it be inscribed into the text, what are its signifiers, what is its silence?
  • Laughter and boundaries / transgressions
  • Laughter and performance: how does the role of the audience inform or encumber the humour of the artwork?
  • Laughter and theory
  • Laughter and production
  • Laughter beyond context / pure laughter / risus purus

Proposals in the following areas are welcome:

French Literature, Francophone Literatures, Comparative Literature, Literary Theory, Cultural Studies, History, Gender Studies, Linguistics, Translation, Art History, Cinema /Film Studies, Performance / Theatre Studies, Photography.

We welcome a creative and critical approach to the topic grounded in rigorous analysis.

Abstracts should be approximately 200 words, and emailed to: laughterconference@gmail.com before 2nd September 2013. The papers can be given in French or English but must not last longer than twenty minutes.

A selection of papers given at the conference may be subsequently edited into a book length publication.


Responsable : London Postgraduate French Conference

Url de référence :
http://splittingsides.wordpress.com



Dernières annonces d'appels à contribution :

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Luc Bérimont, la poésie en partage

Colloque du centenaire Emmanuel Roblès (2e appel)

Maîtres, précepteurs et pédagogues. Figures de l’enseignant dans la littérature italienne

Shakespeare à l'écran dans le monde francophone

Imaginaires de la ponctuation. Ordre et inquiétude du discours

Text/ures : les objets livres, du papier au numérique

Mobilités dans le fantastique et la science-fiction (XIX-XXIe siècles): quête et enquête(s)

Formes du texte latin au Moyen Âge & à la Renaissance

Humoresques, n° 41: Rire et bêtise

Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750– 1815 / Musical and theatrical circulations in Europe, ca. 1750–ca. 1815  

Errances, égarements, erreurs, hérésies au XVIIe siècle

Manipulation et Propagande

Masculin-féminin (Mélusine n°XXXVI)

Création, expérimentation & diffusion du théâtre contemporain espagnol et latino-américain

Studii de gramatica contrastiva - Etudes de grammaire contrastive

 Loxias 46 : Doctoriales XI

La sociolinguistique en/d'Afrique. Enjeux et perspectives — African Sociolinguistics. Appraisal, Isssues at Stakes and Perspectives

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter