Fabula, la recherche en littérature (actu)

I. Chionne, Le Musicien en vers. La poésie de Giorgio Caproni (1912-1990)

Parution livre reçu pour Acta en attente de rédacteur

Parution : 29 octobre 2013.

Information publiée le samedi 9 novembre 2013 par Matthieu Vernet



_blank

Iris Chionne, Le Musicien en vers. La poésie de Giorgio Caproni (1912-1990)

Paris : Presses universitaires de Paris-Sorbonne, coll. "Jalons", 2013.

EAN 9782840509141.

360 p.

Prix 22EUR

Présentation de l'éditeur :

Un "écrivain en vers" : c'est ainsi que se définissait Giorgio Caproni, afin d'éviter le terme de poète, trop grandiloquent à ses yeux. En dépit de l'amitié qu'il avait nouée avec les plus grands écrivains du XXe siècle de Pier Paolo Pasolini à Carlo Betocchi, de Giuseppe Ungaretti à Alfonso Gatto ou Attilio Bertolucci, il donna souvent l'impression de vivre en marge des milieux et des modes littéraires de son temps.
Une position autonome, si ce n'est à contre-courant, qui marque de son sceau une oeuvre dont l'importance n'est plus à démontrer. C'est le portrait d'un "musicien en vers" que dresse Iris Chionne, tout en ronde-bosse, où s'entrecroise la double passion de Caproni pour la poésie et pour la musique. En effet, ce n'est qu'après avoir abandonné l'idée d'embrasser la carrière de violoniste que Giorgio Caproni se consacra pleinement à l'écriture poétique.
Son goût prononcé pour la musique ne cessa pourtant de resurgir à travers les mailles de vers qui auraient voulu être écrits sur une portée et à propos desquels l'auteur dit qu'ils n'étaient "rien d'autre qu'un thème avec variations".

Agrégé d'italien, Iris Chionne est maître de conférences en littérature et civilisation italiennes à l'Université de Nantes. Ses recherches portent essentiellement sur la poésie italienne de la seconde moitié du XXe siècle, en particulier sur le thème de la quête ontologique. Ce livre est issu de sa thèse de doctorat soutenue en 2007, à l'université Paris-Sorbonne.




Derniers ouvrages parus :

P. Sardin, Beckett, l'ouverture de Godot

S. Zweig, Volpone

G. Agamben, Pilate et Jésus

J. Tauchnitz, La Créolité dans le contexte international et postcolonial du métissage et de l'hybridité - De la mangrove au rhizome

R. Yala, Mythes et histoire dans Le Feu des Origines d'Emmanuel Dongala

V. Faranton et M. Mazoyer (dir.), Homère et l'Anatolie 2

P. Dardot, Chr. Laval, Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle  

P. Levi, La zone grise

D. Sibony, Fantasmes d'artistes

F. De Poli, Un Maître caché. Étude du leopardisme de Montale

B. Chikhi & A. Douaire-Banny (dir.), Kateb Yacine, au cœur d'une histoire polygonale

C. Renard (dir.) Wang Bing

Théophile Gautier, Ménagerie intime, La Nature chez elle, Feuilletons divers (1833-1837)

F. Vallotton, Les batailles du livre. L'édition romande, de l'âge d'or à l'ère numérique

F. Tinguely, Le Voyageur aux mille tours. Les ruses de l’écriture du monde à la Renaissance

B. Bonhomme & Tr. Hordé (dir.), Jude Stéfan, le festoyant français

H. Haberl & A.-M. Pailhès, Jardins d’Allemagne. Transferts, théories, imaginaires

I. Jablonka (dir.), L'Enfant-Shoah

N. de Cues, Le "Pouvoir-est" (1460), nouv. trad.

A. Jenni (dir:), Le Monde au XXIIe siècle. 

Pierre Bayle, Correspondance de Pierre Bayle, vol.XI: août 1697 – décembre 1698, Lettres 1281-1405

J. Lorrain, Vingt Femmes

Cl. Leroy, Dans l'atelier de Cendrars (rééd.)

A. Burgess, Mais les blondes préfèrent-elles les hommes ?

B. Quinquis, L'Antiquité chez Albert Camus

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter