Fabula, la recherche en littérature (appels)

Cadre et représentation dans la nouvelle européenne aux XXe et XXIe siècles

Appel à contribution

Information publiée le vendredi 16 mars 2012 par Marion Moreau (source : Nathalie Vincent-Arnaud)

Date limite : 30 avril 2012

« Cadre et représentation dans la nouvelle européenne aux XXe et XXIe siècles»

Journée d’étude du Séminaire de l’IRPALL « Récits brefs et arts visuels en regard » 

Université de Toulouse 2 Le Mirail

 

La journée d’étude organisée le vendredi 1er juin 2012 dans le cadre du Séminaire « Récits brefs et arts visuels en regard » de l’Institut Pluridisciplinaire en Arts Lettres et Langues de l’Université de Toulouse 2 Le Mirail sera consacrée aux notions de « cadre » et de « cadrage », en lien avec la réflexion intersémiotique menée par ce séminaire sur l’inscription du visuel dans le texte et sur la rencontre du récit bref et de l’image.

Empruntée aux arts visuels, la notion de cadre peut être considérée, en relation avec le domaine de la photographie, comme un espace arbitraire découpant une portion de réel avec effet de hasard, de discontinuité, morcellement et fragmentation, ou, en lien avec l’oeuvre picturale, comme un espace soigneusement prémédité, choisi et voulu, avec effet de composition. Des implications cinématographiques sont aussi envisageables.

Mettant en scène le surgissement de l’image comme un avènement et une révélation, cette notion présente des affinités et entretient des relations complexes avec l’écriture concise, parfois elliptique, du récit bref, lequel délimite et circonscrit une portion de réel. Les choix délibérés et précis qu’opère le récit bref invitent à une analogie entre le visuel et le textuel, où le montré et le caché ont leur part à prendre.

Le cadre pourra être envisagé et étudié tout d’abord comme un motif inséré dans le texte, lequel constitue un élément essentiel de la narration (carte, photo, tableau, miroir, fenêtre, etc. visuellement inscrits dans le texte) interrogée et mise en perspective. L’image et son cadre pourront à cet égard être réellement présents dans le texte ou seulement évoqués.

Dans une optique un peu différente, la réflexion pourra porter sur le phénomène du cadrage, que l’on peut associer au principe même de l’écriture du récit bref et rapporter à une stratégie de représentation. Le cadrage pourra ainsi être envisagé en lien avec la focalisation et les modes d’énonciation (par exemple position centrée ou excentrée, « hors cadre », du narrateur), avec l’ensemble des phénomènes littéraires s’appuyant sur la tension entre l’intérieur et l’extérieur, le champ de la narration et un espace hors cadre ou hors champ, espace imaginaire ou fantasmatique présupposé par l’écriture et dont l’absence même dit la présence derrière le narré et le visible. La réflexion se limitera, quant à son domaine d’application, aux diverses formes du récit bref au XXe et XXIe siècles.

Les communications se feront en français et sont ouvertes à toutes les aires linguistiques européennes (allemand, anglais, espagnol, français, grec, italien, polonais, portugais, russe,…). 

 Les propositions de communications, d’une page   accompagnée d’une brève notice biographique, sont à expédier   conjointement à Yves Iehl (iehl.yves@free.fr) et Jean Nimis (jean.nimis@univ-tlse2.fr ) avant le 30 avril 2012.

 Organisateurs :

Yves Iehl, maître de conférences en allemand à l’UTM,

 membre du CREG

(iehl.yves@free.fr)

et Jean Nimis, maître de conférences en italien à l’UTM,

membre de l’équipe Il Laborotario

(jean.nimis@univ-tlse2.fr )


Responsable : Yves Iehl et Jean Nimis

Adresse : Université de Toulouse II-Le MirailIRPALL5 Allées Antonio Machado 31058 Toulouse Cédex 9



Dernières annonces d'appels à contribution :

Kateb Yacine : Interactions culturelles, textuelles et artistiques

La Renaissance à Rouen : l’essor artistique et culturel dans la Normandie des décennies 1480-1530

Thomas Ostermeier. La réinvention de la mise en scène à la Schaubühne

L’esthétique de la résistance et de la relation dans les littératures africaine et antillaise

La violence dans le discours

Notion ou concept de passage : quelle pertinence en sciences du langage ?

La philosophie des Lumières aujourd’hui. Bilan et perspectives

Ut pictura poesis :  dialogues entre les arts à l’époque moderne (XVe-XVIIIe s.)    

Roman mystique, mystiques romanesques aux xxe et xxie s.

Études balkaniques, 2014: "interfaces culturelles Orient – Occident"

Identidades inestables. Avatares y evoluciones de la subjetividad en las narrativas ibéricas actuales  

Le cinéma de Jim Jarmusch

Le théâtre In-Yer-Face aujourd’hui : bilans et perspectives

Krypton, 4: "L'argent"

Figures et figurations de l'érotisme dans la poésie contemporaine (projet d'ouvrage collectif)

Between-Journal.it (2014): Technology, Imagination, Narrative Forms

La France en guerre (revue Lublin Studies in Modern Languages and Literatures)    

Les territoires du cinéma - cinéma et numérique

Le corps des émotions. À propos de la performativité des émotions dans l’histoire

De l’écrit à la scène

Autour des formes implicites: (1) argumentation et rhétorique, (2) pathologie, acquisition et didactique, (3) traductologie et linguistique contrastive 

Performing Grief - International Conference

Aux sources de la tradition narrative arabe. Les frontières du littéraire et le rôle des genres religieux, biographiques et historiographiques (VIIe-Xe siècles ap. J-C)

Capture d'écran

Mons et le Hainaut : terre d’idées, d’inventions et de cultures

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter