Fabula, la recherche en littérature (actu)

A. Fontvieille-Cordani, Paul Éluard : l’inquiétude des formes

Parution livre reçu pour Acta en attente de rédacteur

Information publiée le mardi 23 juillet 2013 par Perrine Coudurier (source : Presses universitaires de Lyon)


Agnès Fontvieille-Cordani, Paul Éluard : l’inquiétude des formes

Lyon : Presses universitaires de Lyon, 2013

EAN 9782729708689.

Prix 13EUR

Présentation de l'éditeur :

« Parlez-moi des formes, j’ai grand besoin d’inquiétude. » L’inquiétude de Paul Éluard peut être envisagée à la lumière d’une réflexion sur les formes de « commun échange » qu’il engagea avec Jean Paulhan à l’occasion du lancement, en 1920, de la revue dadaïste Proverbe. Dans Capitale de la douleur (1926), abordant les formes en mouvement non pas comme des éléments abstraits qui auraient vocation à représenter le réel mais comme des objets de la réalité, Éluard compile, assemble, détruit, recolle les locutions et phrases du tout venant pour parvenir à ce que Tristan Tzara appelle la « petite folie collective d’un plaisir sonore ». Mais « parler sans avoir rien à dire », c’est encore chercher l’énergie d’une voix dans les formules de la parole, choisir certaines images plutôt que d’autres, agrandir le champ de l’invention rhétorique en s’engageant dans une pratique figurale qui mette en œuvre un libre décloisonnement qui est aussi une morale des formes.

Inquiéter les formes ou se laisser inquiéter par elles, c’est, pour Éluard, redonner à la vision, à la pensée humaine mais aussi à la liberté toute la place qui leur revient.

Agnès Fontvieille-Cordani, maître de conférences en langue et stylistique françaises à l’Université Lumière Lyon 2 (Passages XX-XXI, EA 4160), est spécialiste de Paul Éluard. Elle a dirigé plusieurs ouvrages critiques sur des écrivains du XXe siècle.


Responsable : Fontvieille-Cordani

Url de référence :
http://presses.univ-lyon2.fr/

Adresse : 86, rue Pasteur, 69 365 Lyon cedex 07



Derniers ouvrages parus :

B. Russel, Le mariage et la morale. Suivi de Pourquoi je ne suis pas chrétien

B. Russell, Le pacifisme et la révolution. Écrits politiques (1914-1918)

D. Harvey, Brève histoire du néo-libéralisme

G. Courteline, Le train de 8h47

J. A. Carballés et A. D. Wells (dir.), Traces, Empreintes, Monuments, quels lieux pour quelles mémoires? - De 1989 à nos jours

M. G. Besse et N. Setti (dir.), Clarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps

V. Platini, Lire s'évader résister. Essai sur la culture de masse sous le Troisième Reich

V. Platini, Krimi. Une anthologie du roman policier sous le Troisième Reich

B. Cany (dir.), Cahiers Critiques de Philosophie n°13: "Mondialisations et diversités culturelles"

D. Arbib, La Lucidité de l'éthique. Études sur Levinas

G. Dotoli, M. Marchetti, C. Rizzo, C. Boccuzzi, L'espace du dictionnaire. Expressions, impressions

L. Villevieille, Heidegger et l'indétermination d'Être et Temps

M. Linton, Choosing Terror. Virtue, Friendship and Authenticity in the French Revolution

L. Tolstoï, J. Dewey, Leur morale et la nôtre

J. Dewey, Reconstruction en philosophie

M. Fusillo L’Objet-fétiche. Littérature, cinéma, visualité

Gilles Ménage, Dissertation sur les sonnets pour la belle matineuse (G. Peureux, éd.)

C.-N. Ledoux, L'Architecture considérée sous le rapport de l'art, des mœurs et de la législation

C. Talon-Hugon, L'Art victime de l'esthétique

S. Allemand, S. de Paillette, É. Heurgon (dir.), Renouveau des Jardins : clés pour un monde durable ?

R. Rolland, S. Zweig, Correspondance 1910-1919

C. Dubeau, La lettre et la mère: roman familial et écriture de la passion chez Suzanne Necker et Germaine de Staël

S. Bouissou, Jean-Philippe Rameau

R. Markovits, Civiliser l'Europe. Politiques du théâtre français au XVIIIe siècle

V. Woolf, Essais, romans

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter