Fabula, la recherche en littérature (actu)

A. Fontvieille-Cordani, Paul Éluard : l’inquiétude des formes

Parution livre reçu pour Acta en attente de rédacteur

Information publiée le mardi 23 juillet 2013 par Perrine Coudurier (source : Presses universitaires de Lyon)


Agnès Fontvieille-Cordani, Paul Éluard : l’inquiétude des formes

Lyon : Presses universitaires de Lyon, 2013

EAN 9782729708689.

Prix 13EUR

Présentation de l'éditeur :

« Parlez-moi des formes, j’ai grand besoin d’inquiétude. » L’inquiétude de Paul Éluard peut être envisagée à la lumière d’une réflexion sur les formes de « commun échange » qu’il engagea avec Jean Paulhan à l’occasion du lancement, en 1920, de la revue dadaïste Proverbe. Dans Capitale de la douleur (1926), abordant les formes en mouvement non pas comme des éléments abstraits qui auraient vocation à représenter le réel mais comme des objets de la réalité, Éluard compile, assemble, détruit, recolle les locutions et phrases du tout venant pour parvenir à ce que Tristan Tzara appelle la « petite folie collective d’un plaisir sonore ». Mais « parler sans avoir rien à dire », c’est encore chercher l’énergie d’une voix dans les formules de la parole, choisir certaines images plutôt que d’autres, agrandir le champ de l’invention rhétorique en s’engageant dans une pratique figurale qui mette en œuvre un libre décloisonnement qui est aussi une morale des formes.

Inquiéter les formes ou se laisser inquiéter par elles, c’est, pour Éluard, redonner à la vision, à la pensée humaine mais aussi à la liberté toute la place qui leur revient.

Agnès Fontvieille-Cordani, maître de conférences en langue et stylistique françaises à l’Université Lumière Lyon 2 (Passages XX-XXI, EA 4160), est spécialiste de Paul Éluard. Elle a dirigé plusieurs ouvrages critiques sur des écrivains du XXe siècle.


Responsable : Fontvieille-Cordani

Url de référence :
http://presses.univ-lyon2.fr/

Adresse : 86, rue Pasteur, 69 365 Lyon cedex 07



Derniers ouvrages parus :

C. Renard (dir.) Wang Bing

Théophile Gautier, Ménagerie intime, La Nature chez elle, Feuilletons divers (1833-1837)

F. Vallotton, Les batailles du livre. L'édition romande, de l'âge d'or à l'ère numérique

F. Tinguely, Le Voyageur aux mille tours. Les ruses de l’écriture du monde à la Renaissance

B. Bonhomme & Tr. Hordé (dir.), Jude Stéfan, le festoyant français

H. Haberl & A.-M. Pailhès, Jardins d’Allemagne. Transferts, théories, imaginaires

I. Jablonka (dir.), L'Enfant-Shoah

N. de Cues, Le "Pouvoir-est" (1460), nouv. trad.

A. Jenni (dir:), Le Monde au XXIIe siècle. 

Pierre Bayle, Correspondance de Pierre Bayle, vol.XI: août 1697 – décembre 1698, Lettres 1281-1405

J. Lorrain, Vingt Femmes

Cl. Leroy, Dans l'atelier de Cendrars (rééd.)

A. Burgess, Mais les blondes préfèrent-elles les hommes ?

B. Quinquis, L'Antiquité chez Albert Camus

R. Lebel, L'Afrique occidentale dans la littérature française (depuis 1870)

Chr. Duggan, Ils y ont cru. Une histoire intime de l'Italie de Mussolini

J. Chénieux-Gendron, Surréalismes. L’esprit et l’histoire

J. Chénieux-Gendron, Inventer le réel. Le Surréalisme et le roman (1922-1950)

J.-F. Ekoungoun, Ahmadou Kourouma par son manuscrit de travail. Enquête au coeur de la genèse d'un classique

E. Dussault, L'Invention de Saint-Germain-des-Prés

N. Bouvier, L'Usage du monde

J. Prévost, L'Affaire Berthet

Madame de Lafayette, Œuvres complètes (C. Esmein, éd.)

V. Soula, Histoire littéraire de la Nouvelle-Calédonie (1853-2005)

E. Batur, Route serpentine

Fil d'informations RSS Fil d'information RSS   Fabula sur Facebook Fabula sur Facebook   Fabula sur Twitter Fabula sur Twitter